Déc 152017
 

Le temps m’a un peu manqué ces derniers temps pour poster sur le blog. Il faut dire que mon graphiste et moi-même avons été très occupés par la finalisation des visuels de Worldwide Football. Cette phase du projet nous aura demandé pas mal d’énergie, mais je peux maintenant vous l’annoncer : la plupart des éléments sont prêts à être imprimés ! Cartes, jetons et règle du jeu sont désormais au point, il ne reste finalement plus que l’illustration de la boîte à réaliser. Cette partie ô combien importante sera traitée début janvier.

L’état d’avancement du projet Worldwide Football me permet de lancer le tirage des premiers prototypes. D’ici quelques semaines, je pourrai probablement vous communiquer les premières photos du jeu tel que vous pourrez le précommander à l’occasion de la campagne de financement participatif ! Je vous donnerai probablement des nouvelles à ce sujet dans les premiers jours de 2018.

En attendant, je vous souhaites à tous d’excellentes fêtes !

Nov 222017
 

Deux journées intenses

4h30 de route pour arriver à La Roche Blanche : c’est long, mais cela en vaut la peine. Ludix est, à ma connaissance, le seul festival qui mette à ce point en avant la création ludique. Les prototypes constituent le cœur du festival et l’on se bouscule pour s’asseoir à la table des auteurs. Il faut le voir pour le croire ! Revers de la médaille : pour ces derniers, qui doivent évidemment animer leur table, il n’y absolument aucun temps mort. Les parties s’enchaînent à un rythme effréné et pour ma part, ma voix a eu toutes les peines du monde à tenir jusqu’au bout. Mais comment pourrais-je m’en plaindre ? 🙂

Ludix décerne quatre récompenses parmi une sélection de quarante prototypes. En 2016, Worldwide Football avait obtenu une nomination inattendue pour le Prix de la Jeunesse, sans pour autant repartir avec le trophée. Je revenais cette année avec un prototype transformé tant sur sa mécanique que sur ses illustrations : il semblerait que ces améliorations aient séduit le jury ! Worldwide Football est en effet revenu d’Auvergne auréolé d’une nomination pour le Ludix d’Or. Une fois encore, il ne parviendra pas à repartir avec le prix mais qu’importe : figurer parmi les cinq finalistes est, en soi, une belle victoire.

Une nouvelle fois, je remercie le Service Animation Jeunesse d’offrir une aussi belle vitrine aux auteurs. L’organisation est irréprochable, l’accueil toujours sympathique : je reviendrai sans la moindre hésitation !

Coup de cœur pour Accessijeux

Je le dis souvent sur ce site : un festival ludique est avant tout une histoire de rencontres. Ludix fut notamment l’occasion de sympathiser avec Monsieur Guillaume du site Tric Trac, dont la bonne humeur est particulièrement communicative. Mais plus encore, j’aimerais vous parler ici de Xavier Mérand, un des membres du jury de cette édition 2017. Xavier a une particularité : il est malvoyant ce qui, je dois bien l’admettre, me paraissait être un handicap insurmontable pour s’adonner aux jeux de société. Venu à ma table pour tester Worldwide Football, Xavier m’a fait la démonstration éclatante que je me trompais ! Avec un peu d’aide de ma part, il a su diriger à merveille la sélection italienne pour obtenir un excellent nul (1-1) contre l’équipe de France.

Xavier m’a expliqué être le président d’Accessijeux, une association œuvrant pour l’accès des personnes non-voyants et malvoyantes aux jeux de société. Je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à ce jour mais son action force mon admiration. Mon regard sur ce handicap a clairement changé ce week-end : c’est sans aucun doute le plus grand enseignement que je retiendrai de mon passage en Auvergne.

Nov 172017
 

Pour la deuxième année consécutive, Worldwide Football sera au festival Ludix, à La Roche Blanche (63). Organisé par le Secteur Animation Jeunes, Ludix est un festival entièrement dédié  à la création. 40 auteurs seront présents avec leurs prototypes avec, pour certains, le secret espoir de décrocher le Ludix d’Or. Pour Worldwide Football, après deux festivals en milieu geek, ce sera surtout l’occasion renouer avec un public familial. J’ai sincèrement hâte d’y être !

Ludix 2017

Nov 062017
 

Salon du Jeu 2017

Du football dans un univers de fantasy

Un festival où Worldwide Football faisait un peu figure d’intrus ! Le Salon du jeu était en effet un événement annexe au Salon Fantastique. On retrouvait parmi les exposants des personnalités telles que Didier Guisérix, illustrateur de l’âge d’or du mythique magazine Casus Belli. On croisait aussi dans les allées de l’espace Champerret des visiteurs déguisés en créatures étranges de toutes sortes. Bref, on évoluait dans un univers à des années-lumières des préoccupations footballistiques !

Il a donc parfois fallu recruter les joueurs directement dans les allées, d’autant plus que la protozone était bien cachée au fond de la salle. Finalement, le flux de 20 000 visiteurs (!) aidant, j’ai réussi à faire jouer une vingtaine de parties sur ce week-end, soit plus que sur n’importe quel autre festival ! Et Worldwide Football a même séduit les plus réfractaires au football : à la question « souhaitez-vous jouer la deuxième mi-temps ? », je n’ai pratiquement reçu que des « oui » enthousiastes pour un seul « non ». Il faut dire que j’ai bien été aidé par la version illustrée du prototype, nettement plus attractive. Et ce n’est pas Anaëlle et Émilie qui diront le contraire…

Un festival de rencontres !

Beaucoup de belles rencontres sur ces deux jours. Commençons par Aurel (le garçon au haut-de-forme sur la photo) qui, à 14 ans, s’est révélé être un coach redoutable. A l’arrivée, une victoire 2 à 0 et mon respect éternel : je n’avais encore jamais vu un joueur débutant faire preuve d’un tel sens tactique ! Dans la discussion d’après-match, Aurel, très enthousiaste sur Worldwide Football, m’a expliqué qu’il créait lui-même des jeux de son côté. J’espère sincèrement découvrir un jour ses prototypes !

Autre excellent moment : la visite de Benjamin, organisateur de la coupe du monde de Worldwide Football et sans conteste le fan le plus hardcore du jeu. Benjamin était venu spécialement de l’Essonne pour me défier et a commencé par m’offrir une bière pour affecter ma lucidité. Une ruse habile que j’ai fort heureusement su déjouer : à la tête de la France, j’ai triomphé de l’Italie de Benjamin 2 buts à 1. L’honneur est sauf ! Le tournant du match restera sans conteste ce pénalty italien magistralement arrêté par le gardien français. Je pense que Benjamin a dû y repenser toute la nuit…

Un peu de pub, enfin, pour le papa d’une des jeunes joueuses dont j’ai animé la partie. Celui-ci n’est autre que l’auteur du Dico des Bleus ! L’ouvrage sortira le 8 novembre et devrait ravir tous les amoureux du ballon rond.

Une première pleine de promesses

Malgré une organisation un peu approximative le samedi, je suis reparti franchement ravi de Paris. Tout ne pouvait pas être parfait pour cette première et Farid, responsable de la protozone, était à l’écoute des remarques des différents auteurs. Je n’ai donc aucun doute sur le fait que ce festival prendra la trajectoire d’une progression constante. Fait notable : pour la première fois de ma vie d’auteur, on m’a offert une boîte de jeu pour me remercier d’avoir fait le déplacement. Une attention qui m’a vraiment touché, un grand merci à Farid et à toute l’équipe des bénévoles !

Oct 272017
 

Une avalanche de festivals qui s’annoncent pour le mois à venir ! Worldwide Football sera présenté aux Utopiales de Nantes les 1er et 3 novembre, au Salon du jeu de Paris les 4 et 5 novembre, au festival Ludix à La Roche Blanche (63) les 18 et 19 novembre et au festival Roch’fort en Jeux les 25 et 26 novembre.

Si tout va bien, je devrais pouvoir présenter pour la première fois un prototype avec les illustrations de Matthieu Martin. Voici déjà un aperçu de ce que cela va donner…

J’en profite pour adresser un immense merci à Matthieu pour sa patience et son efficacité !

Oct 122017
 

Benjamin, qui a adopté avec son groupe de joueurs la version print & play de Worldwide Football, organise la toute première coupe du monde de Worldwide Football ! Voici le compte-rendu du quatrième match opposant le Brésil à l’Italie.

Dans le troisième match, la France est allée battre l’Espagne 4 buts à 1.

Brésil – Italie

Stade Maracana, mercredi 10 octobre 2017

1ère mi-temps

Le match démarre tambour battant et après un ballon perdu par les Brésiliens, l’Italie obtient un coup franc contestable non loin de la surface. Le coup de pied finit dans la lucarne de Marcos : déjà 0-1 à la 9ème minute de jeu !

Le Brésil ne s’en laisse pas compter et sonne la charge en pratiquant le football samba qu’on lui connaît : passe longue, grand pont, centre, tête… et but ! Il n’aura fallu que 3 minutes aux Auriverde pour égaliser.

Les équipes ne peuvent tenir ce rythme effréné bien longtemps et les défenses finissent par prendre le dessus. Malgré les intentions offensives brésiliennes, le bloc défensif transalpin s’avère d’une redoutable efficacité. Tout au plus peut-on noter cette intervention défensive de De Luca sans laquelle les sud-américains auraient pu doubler la mise. On retourne donc aux vestiaires sur ce score de 1-1.

2ème mi-temps

Les Brésiliens reviennent sur la pelouse avec la ferme intention de marquer rapidement et à la faveur d’un excellent contrôle orienté, un défenseur italien est poussé à la faute. Le coup franc est dangereux… et transformé d’une frappe imparable ! Nous sommes à la 53ème minute de jeu et le score est de 2-1.

Bien que menés au score, la Squadra Azzura continue de privilégier une stratégie de contre-attaque. Après quelques occasions de part et d’autre, la patience de l’Italie s’avère payante. Cette dernière obtient un penalty inespéré à la 89ème minute ! Tout le stade retient son souffle… et exulte lorsque Marcos repousse la frappe de l’attaquant italien !!

Brésil 2 – Italie 1

Le Brésil s’impose donc 2-1 chez lui lors d’un match assez défensif et ne comportant que peu d’occasions. Marcos pourra être célébré pour ce penalty arrêté en toute fin de match.

Le Brésil reste en tête avec 6 points, devant la France 4 points et l’Italie à 1. L’Espagne et l’Allemagne sont dernières, mais avec un match en moins.

Oct 102017
 

Games Tours Festival 2017

Worldwide Football tout près du but !

Je dois avouer que je ne savais pas trop à quoi m’attendre en arrivant au centre Vinci pour cette première édition du Games Tours Festival. La manifestation brassait très large avec toutes sortes d’animations liées à la culture geek (retrogaming, cosplay, tournois de jeux vidéo…) et le jeu de société n’était là qu’un représentant de la chose ludique parmi d’autres. Si on ajoute à cela le fait que la protozone était située au fin fond du deuxième étage, il y avait de bonnes raisons de craindre que le public ne se bouscule pas pour jouer à Worldwide Football. Pour autant, après une matinée calme comme j’en ai maintenant l’habitude sur tous les festivals, les parties se sont bien enchaînées dès le samedi après-midi. Worldwide Football a gagné de nouveaux fans et a même reçu la visite de Julien Lepers, guest star haute en couleurs du festival !

Après chaque festival, j’ai coutume de vous annoncer sur ce site les changements auxquels je compte procéder sur le jeu. Et bien là, rien. Pas la moindre idée d’amélioration sur le week-end. Faut-il y voir le signe que Worldwide Football arrive à maturité ? Coté mécanique et équilibrage, je commence à envisager la campagne de financement participatif avec une relative sérénité.

Chronique de protozone

Je vais donc en profiter pour vous parler de mes voisins de protozone. Car une fois n’est pas coutume, j’ai pu essayer les jeux des différents auteurs présents au Games Tours Festival.

Commençons par Tommy et son Trio Fruité, un prototype qui mêle réflexion, enchères et déduction.  Derrière son apparente simplicité, le jeu cache une certaine profondeur : on est typiquement dans le format que j’affectionne. Trio Fruité faisait là ses premiers pas et j’imagine qu’il sera encore amélioré dans les prochains mois. Un projet qui je suivrai avec attention !

Passons ensuite à Zombie A-social club, un jeu de cartes au thème satirico-survivalo-zombie. J’ai trouvé le thème bien rendu : on ressent une certaine pression pendant la partie tout en ayant de vrais choix tactiques. Difficile de se faire un avis très net tant le jeu me semble avoir une véritable courbe d’apprentissage, mais il est certain que je rejouerais avec plaisir. L’humour dont Zomie A-social Club fait preuve n’est sûrement pas étranger à cela.

Enfin, je ne peux pas terminer ce tour d’horizon sans parler de Benjamin Lavie et de son jeu de culture musicale Clef de Sol. Comme toujours, il a suffi de quelques joueurs décidés à donner un peu de la voix pour que l’ambiance décolle à sa table. Étant moi-même amateur de musique en général, j’attends l’édition de Clef de Sol avec impatience !

Je ne peux malheureusement pas vous donner mes impressions sur Brigantin que je n’ai pas eu l’occasion de tester. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui manquait tant je trouve les visuels de ce prototype séduisants. Au vu de l’affluence à la table de Frédéric, je ne peux m’empêcher de penser que sa création a de vraies qualités ludiques… Promis, je me ferai une place à sa table au prochain festival où l’on se croisera.

Remerciements

Pour conclure ce billet, quelques mots de remerciements. D’abord pour Valentin et tout le staff d’organisation : Tours a su nous accueillir dans les meilleures conditions malgré le stress bien compréhensible de cette première. Mais aussi et surtout pour Cécile, ma compagne, sans qui ma présence à Tours eût été impossible compte tenu de ma jambe dans le plâtre. Jambe qui attend toujours que Julien Lepers trouve un feutre pour y apposer sa signature à l’heure où je vous écris…

Sep 292017
 

Benjamin, qui a adopté avec son groupe de joueurs la version print & play de Worldwide Football, organise la toute première coupe du monde de Worldwide Football ! Voici le compte-rendu du deuxième match opposant l’Allemagne au Brésil.

Allemagne – Brésil

Allianz Arena, lundi 25 septembre 2017

1ère mi-temps

Le Brésil donne le coup d’envoi et mène les premières offensives face à une équipe d’Allemagne étrangement attentiste et truqueuse. Les deux formations se neutralisent jusqu’à la 32ème minute, moment choisi par les attaquants brésiliens pour faire étalage de leur talent : dribble, passe longue, passement de jambes… et faute allemande qui offre un excellent coup franc aux Auriverde ! Ces derniers ne manquent pas d’en tirer profit et ouvrent la marque à la faveur d’une passe lumineuse vers un attaquant démarqué (0-1).

Apathiques depuis le début, les Allemands sonnent enfin la révolte et obtiennent à leur tour un coup franc direct. Le ballon file droit dans la lucarne : égalisation ! Galvanisée par ce but, la Mannschaft pousse très fort en fin de mi-temps mais se heurte à un gardien de but dans un très grand soir.  Les protagonistes repartent aux vestiaires sur ce score de 1-1.

2ème mi-temps

La deuxième mi-temps part sur les mêmes bases que la première et le jeu se concentre au milieu de terrain. Mais sur un nouveau coup franc, le Brésil trouve le fond des filets en profitant d’une nouvelle erreur de marquage allemande (1-2).

Les visiteurs semblent dès lors bien résolus à préserver ce score et pratiquent une défense resserrée pour mieux ressortir en contre-attaque. Une tactique payante, puisque c’est précisément sur un contre que Paulo va ensuite aggraver le score (1-3).

La tentative de Julian Mayer dans les dernières minutes du match restera vaine. Victoire d’un Brésil solide et efficace face à une Allemagne un peu trop timorée qui n’aura pas joué sur ses qualités propres.

Allemagne 1 – Brésil 3

Sep 272017
 

Benjamin, qui a adopté avec son groupe de joueurs la version print & play de Worldwide Football, organise la toute première coupe du monde de Worldwide Football ! Voici le compte-rendu du premier match opposant la France à l’Italie.

France – Italie

Stade de France, samedi 23 septembre 2017

1ère mi-temps

C’ est un grand jour pour le sport de salon : ce samedi marque le début de la première coupe du monde de Worldwide Football qui met aux prises cinq des meilleures sélections nationales.

Le match d’ouverture oppose la France du coach Slim à l’Italie de Benjaweed, dans un stade étrangement clairsemé pour cet événement planétaire.

La France donne le coup d’envoi.  Le ballon est rapidement récupéré par l’italien Marchetti sur une tentative de grand pont. S’ensuit une alternance d’attaques qui sont rapidement mises en échec des deux côtés. Les blocs défensifs étant bien en place, les défenses obtiennent le dernier mot, à l’image de ce tacle dans les pieds de De Luca. Il faut attendre la 38ème minute pour enfin voir une action dans la surface française : dribble, passe longue suivie d’un contrôle orienté qui met dans le vent le défenseur tricolore, passe dans la surface pour un tir ; mais un pressing gagnant permet aux Français de récupérer le ballon. La mi-temps se termine sur ce score de 0-0.

2ème mi-temps

Dès le début de la seconde mi-temps, on sent les attaques plus poussées. La première offensive italienne se termine sur un pressing français et sur la relance, après trois dribbles réussis, un tacle italien sur une passe permet à la France d’obtenir un coup franc bien placé. L’arbitre sort le premier carton jaune du match. Le coup-franc est rapidement joué avec une passe, puis un tir de Martinez. Fabio Vitale essaie d’intervenir, mais ne peut empêcher le buteur français d’ajuster sa frappe pour battre Bianco. 1-0 pour la France !!

L’Italie rend le ballon à la France qui part de nouveau en dribbles depuis son camp. Après un premier tacle raté, une interception permet aux Italiens de partir en contre. Passement de jambe, puis passe longue dans la surface, un défenseur français part alors au duel et commet l’irréparable : pénalty ! Celui-ci est aisément transformé, 1-1.

Faisant une nouvelle fois preuve de créativité, les Français se font néanmoins subtiliser le ballon dans leur camp sur un pressing bien organisé des Italiens. Ces derniers lancent de nouveau une contre-attaque rapide avec une passe longue suivie d’un contrôle orienté. Un défenseur français se jette pour tacler et le buteur italien se laisse tomber de façon spectaculaire. L’arbitre lui accorde un nouveau pénalty malgré les récriminations françaises. Un contrepied parfait donne l’avantage aux visiteurs. 2-1 pour l’Italie.

Il ne reste plus longtemps à jouer, les Italiens sont regroupés en défense et les Français, créatifs et endurants, remontent la balle par passes successives. Profitant des errements de la défense italienne, ils enchaînent passement de jambes et passe en profondeur mais se font malheureusement prendre au piège du hors-jeu. Les Italiens leur rendent une nouvelle fois le ballon, acceptant la domination tricolore et formant toujours un bloc défensif compact. Passe, puis passe longue, duel raté des Italiens, centre, nouveau duel raté qui aboutit à un tir français que le gardien italien ne peut bloquer. BUT !! la France égalise à 2-2.

On rentre dans les arrêts de jeu et les Italiens qui semblaient maîtriser leur sujet semblent abattus. Épuisés par leurs efforts, ils vont toutefois profiter d’une supériorité numérique pour les dernières minutes suite à l’expulsion d’un joueur français. Les Italiens peuvent alors développer leur attaque sans souci : Luca Rossi décoche une frappe terrible… mais son tir est repoussé en corner par Hugo Fournier, l’héroïque gardien français.

L’arbitre la fin du match sur ce score de parité.

France 2 – Italie 2